Gare de triage SNCF – SOTTEVILLE-LES-ROUEN

Conséquence du déclin actuel du Fret SNCF, plus de 300 locomotives occupent 12 voies de stockage de la gare de triage de Sotteville-lès-Rouen, la plus grande gare de triage française.
A priori, cette situation risque de ne pas s’améliorer. Ces voies de garage pourraient bien devenir un cimetière de locomotives, pourtant en état de marche…
Évidemment, c’est un sujet photo très tentant. Voici donc les photos nocturnes glanées sur une partie des 6,5 kilomètres cumulés de machines « diesel » et « diesel électrique ».

1Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN 2Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN 3Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN 4Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN 5Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN

6Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN 7Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN 8Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN 9Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN 10Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN

11Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN12Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN13Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN14Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN15Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN

16Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN17Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN18Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN19Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN20Gare de triage SNCF - SOTTEVILLE-LES-ROUEN

21

Post to Twitter Post to Facebook

Up and down

1 2 3

Rue du Général Leclerc – Rue Jeanne d’Arc – Rouen

Post to Twitter Post to Facebook

*Y

1*Y 1 2*Y 2 3*Y 3

Rouen – Quai Emile Duchemin, Pont Flaubert, Quai de Bois-Guilbert.

Post to Twitter Post to Facebook

La Défense

Découvrez la série prise ces derniers jours à COURBEVOIE.
Soleil, silhouettes et urbanisme.

1La Défense 2La Défense 3La Défense 4La Défense 5La Défense

6La Défense 7La Défense 8La Défense 9La Défense10La Défense

11La Défense12La Défense13La Défense14La Défense15La Défense

Post to Twitter Post to Facebook

USINE Y

Le site de l’usine Y est riche d’une histoire qui a débuté au début du 20ème siècle.

Construit à l’endroit d’une ancienne poudrière, il continu de subir de nombreux changements d’activités et mutations, parfois spectaculaires, au cours du siècle dernier.

Et pas moins de 8 dénominations jusqu’à ce jour.

Aujourd’hui, une partie seulement du site est à l’abandon. L’activité industrielle l’anime encore (colorants et pigments pour toutes sortes d’applications) mais a délibérément quitté les bâtiments explorés.

Pourtant ceux-ci offrent une architecture solide, ossature béton et remplissage briques pour des volumes lumineux et remarquables.

Des équipements et process, il ne reste que les cicatrices ou au mieux quelques épaves.

Malgré un passé chargé et une activité florissante (un effectif comptant jusqu’à 1800 ouvriers) , aujourd’hui ce site reflète ce que les industries vieillissantes du territoire subissent.

Situé au sein d’une agglomération, dans un lieu autrefois excentré, l’usine a été rattrapée par l’urbanisation. Qui plus est au cœur des préoccupations environnementales et dans un secteur économique bouleversé par la mondialisation, la lente dégradation et le désintérêt pour ce type de constructions auront raisons de leur existence.

1USINE Y 2USINE Y 3USINE Y 4USINE Y 5USINE Y

6USINE Y 7USINE Y 8USINE Y 9USINE Y10USINE Y

11USINE Y12USINE Y13USINE Y14USINE Y15USINE Y

16USINE Y17USINE Y18USINE Y19USINE Y

Pour faire le tour complet du sujet, plus d’éléments chez les collègues:
Thomas:
http://www.thomas-boivin.fr/2008/04/06/hdr-session-paf-le-quin-part-ii/
http://www.thomas-boivin.fr/2008/04/06/hdr-session-paf-le-quin-part-iii/
http://www.thomas-boivin.fr/2008/04/08/hdr-session-paf-le-quin-part-iv/
http://www.thomas-boivin.fr/2008/05/23/hdr-session-ii-paf-le-chien/
Manu: son flick’r
Jerome: son flick’r

A voir également les autres articles traitant de friches

Post to Twitter Post to Facebook