Usine B – shoot B

Découvrez les photos prises en septembre 2008.

Bien plus qu’une simple friche industrielle, ce site chargé d’histoire(s) a vu passer non seulement des générations d’ouvriers, mais aussi leur famille, constituant ainsi une société pouvant pratiquement fonctionner en autarcie. Des vies au service d’une ville dans la ville.

Aujourd’hui, bien que vidé de ses occupants, ce lieu n’a pas perdu de sa consistance.

Véritable sanctuaire des manufactures textiles, il nous délivre des richesses tant par la diversité des bâtiments et des fonctions, les agencements et les modénatures, que par les ambiances, les échelles spaciales et les degrés de conservation.

Paradoxalement, le temps semble s’y être arrêté, mais il joue cependant contre nous. Relativement bien préservé des dégradations volontaires, l’ombre de la destruction plane sur l’usine.

Pourtant les avis sont unanimes, on ne peut aveuglément faire table rase du passé ! La vallée en est marquée depuis 150 ans, dans les chaires et dans la terre…

Pendant encore combien de temps l’horloge trônera elle fièrement au dessus des vestiges de l’usine B ?

1Usine B 2Usine B 3Usine B 4Usine B 5Usine B

6Usine B 7Usine B 8Usine B 9Usine B10Usine B

11Usine B12Usine B13Usine B14Usine B15Usine B

16Usine B17Usine B18Usine B19Usine B20Usine B

21Usine B22Usine B23Usine B

A voir également les autres articles traitant de friches

Post to Twitter Post to Facebook

Louviers – Filature Audresset

Découvrez les photos prises en mars 2009 dans le site d’une ancienne filature.

Malgré la date relativement récente de cette friche, son état de ruine est frappant. Des souvenirs mécaniques mêlés à la végétation et dominés par des squelettes métalliques… les restes d’un incendie.

Tous ces vestiges laissent imaginer les grandes heures de son fonctionnement.

D’abord moulin à blé, puis filature spécialisée dans la teinture de luxe utilisant des fils d’origine animale exotique, l’entreprise Audresset se tournera finalement vers le filage de la laine et la confection de draps au cours du 19e siècle.

Le 20 décembre 2002, comme toutes les autres filatures de la région, elle ferme ses portes. Attentats de New-York ? Concurrence asiatique ? Ces raisons sont invoquées.

En 2004, un incendie (probablement volontaire) vient détruire une grande partie de l’usine.

Le projet de rachat des locaux par la ville de Louviers tombe donc à l’eau…

1Filature Audresset 2Filature Audresset 3Filature Audresset 4Filature Audresset 5Filature Audresset

6Filature Audresset 7Filature Audresset 8Filature Audresset 9Filature Audresset10Filature Audresset

11Filature Audresset12Filature Audresset13Filature Audresset14Filature Audresset15Filature Audresset

16Filature Audresset17Filature Audresset18Filature Audresset19Filature Audresset20Filature Audresset

21Filature Audresset22Filature Audresset23Filature Audresset24Filature Audresset25Filature Audresset

26Filature Audresset27Filature Audresset28Filature Audresset29Filature Audresset30Filature Audresset

A voir également les autres articles traitant de friches

Post to Twitter Post to Facebook

Usine B – First shoot

Découvrez les photos prises en août 2008.
1er passage dans ce lieu.

Bien plus qu’une simple friche industrielle, ce site chargé d’histoire(s) a vu passer non seulement des générations d’ouvriers, mais aussi leur famille, constituant ainsi une société pouvant pratiquement fonctionner en autarcie. Des vies au service d’une ville dans la ville.

Aujourd’hui, bien que vidé de ses occupants, ce lieu n’a pas perdu de sa consistance.

Véritable sanctuaire des manufactures textiles, il nous délivre des richesses tant par la diversité des bâtiments et des fonctions, les agencements et les modénatures, que par les ambiances, les échelles spaciales et les degrés de conservation.

Paradoxalement, le temps semble s’y être arrêté, mais il joue cependant contre nous. Relativement bien préservé des dégradations volontaires, l’ombre de la destruction plane sur l’usine.

Pourtant les avis sont unanimes, on ne peut aveuglément faire table rase du passé ! La vallée en est marquée depuis 150 ans, dans les chaires et dans la terre…

Pendant encore combien de temps l’horloge trônera elle fièrement au dessus des vestiges de l’usine B ?

1Usine B 2Usine B 3Usine B 4Usine B 5Usine B

6Usine B 7Usine B 8Usine B 9Usine B10Usine B

11Usine B12Usine B13Usine B14Usine B15Usine B

16Usine B17Usine B18Usine B19Usine B20Usine B

21Usine B22Usine B23Usine B24Usine B25Usine B

26Usine B27Usine B28Usine B29Usine B30Usine B

31Usine B32Usine B33Usine B34Usine B35Usine B

36Usine B37Usine B38Usine B39Usine B40Usine B

41Usine B42Usine B43Usine B44Usine B45Usine B

46Usine B47Usine B48Usine B

Du côté de la SMUTOR:
Jero-Lanarius / Manu-Manouch / Thomas-Michel

A voir également les autres articles traitant de friches

Post to Twitter Post to Facebook

Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer

découvrez les photos prises en août et novembre 2008. Lumière difficile mais quelques restes intéressants d’une activité basée sur un process qui aujourd’hui semble archaïque.

1Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer 2Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer 3Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer 4Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer 5Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer

6Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer 7Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer 8Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer 9Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer10Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer

11Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer12Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer13Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer14Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer15Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer

16Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer17Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer18Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer19Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer20Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer

21Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer22Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer23Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer24Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer25Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer

26Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer27Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer28Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer29Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer30Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer

31Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer32Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer33Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer34Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer35Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer

36Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer37Papeterie/cartonnerie de Pont Audemer

A voir également les autres articles traitant de friches

Post to Twitter Post to Facebook

Rouen / le chai à vin

Le chai à vin est inauguré en 1950.

L’architecte PM. Lefebvre lui offre une facture relativement moderne pour l’époque. Un esthétisme qui lui vaudra tous les superlatifs : “nouveau”, “le plus grand d’Europe”, “une conception d’avant-garde”… directement influencé par le courant moderniste.

Construit pour recevoir le “vin en vrac” des pinardiers d’Afrique du Nord et plus spécialement d’Algérie, le chai multipliera les rôles : réception, stockage et rechargement des vins sur les transporteurs reliant la région parisienne (navires, wagons-réservoirs, chalands, camions citernes…).
Une révolution pour l’époque !

On y décompte près de 250 cuves, verrées intérieurement, pour une capacité totale de 100 000 hectolitres.
Le vin transite alors directement des pinardiers vers les cuves via les 42 km d’un réseau de canalisations très développé. L’installation est entièrement automatisée et seulement 22 personnes sont nécessaires à son fonctionnement.

L’activité du chai perdure jusqu’au début des années 70. Rétrocédé au port autonome, il accueille un temps le Bureau de Douanes avant d’être fermé en 1991.

Totalement laissé a l’abandon, il ne faudra qu’une nuit aux pilleurs pour récupérer les 16 km de canalisations en cuivre. L’ensemble des installations sera alors saccagé.

Et depuis ?

Aujourd’hui, le chai à vins est le refuge des rats, des pigeons. L’immersion du niveau inférieur du bâtiment a fragilisé ses fondations, accélérant ainsi la dégradation. Malgré de nouvelle propositions et des projets intéressants : Musée, Palais du délire, lieu d’exposition… Son avenir reste plus qu’incertain.

1le chai à vin 2le chai à vin 3le chai à vin 4le chai à vin 5le chai à vin

6le chai à vin 7le chai à vin 8le chai à vin 9le chai à vin 10le chai à vin

11le chai à vin 12le chai à vin 13le chai à vin 14le chai à vin 15le chai à vin

16le chai à vin 17le chai à vin 18le chai à vin 19le chai à vin 20le chai à vin

21le chai à vin 22le chai à vin 23le chai à vin 24le chai à vin 25le chai à vin

26le chai à vin 27le chai à vin 28le chai à vin 29le chai à vin 30le chai à vin

31le chai à vin 32le chai à vin 33le chai à vin

A voir également les autres articles traitant de friches

Post to Twitter Post to Facebook